Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mars 15, 2015

15-03-15 / la mi...

Ne crois pas ce que tu vois.

Je n'ai pas de possibilités incroyables, simplement une cacophonie infernale dansant dans ma tête qui me fait passer à côté de ma vie, souvent.

Je pourrai être le rayonnant que je me dois d'être bien caché afin de ne pas brûler ceux qui approchent bien trop prés, risque omis des négligents.

Pourtant, je voudrai pour une fois que tu remarques ce cœur frémissant pour toi, battant à la démesure de ce sentiment dont tu me crois incapable et qui cependant, ravage mon âme de sa tranquille belle assurance.

Je reste là, silencieuse et égarée entre les pétales du merveilleux poussé par la magie qui n'est que tienne, faisant fi de toi pour que l'attention se tienne éveillée en parfaite démence.

Je cavalcade intensément insensée sur mes chemins dont je perds les balises, la bouche amère de t'avoir encore et toujours manqué.

Je me consume de ces multiples devenant unique centre à effacer, fractionné en dédales que je me dois de poser car tu me veux expansive dénotée, dans une marge bien imitée.

 

Et je crève de cette ligne coupante comme un diamant exhibé, si froid.

 

en made in moi

- "Que veux tu ?

- Juste toi."

Les commentaires sont fermés.