Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

septembre 09, 2014

Do you see me ?

Funambule accrochée à une étoile,

J’équilibre en juste lumière,

Le vous que mon cœur voile

En teinté de peur grossière.

Le chant de l’aurore augurant la brève,

Que le matin enfuient les doux rêves,

Ceux qui ne parlent que de vous,

Le tu que mon cœur caresse en fou,

Préservant en son seing magique,

Le parfum voluptueux et unique.

 

Chut, chut, chic, chic, volute voluptueusement chute.

 

Les yeux ouverts, la bouche prise,

Frise ravie de ce plaisir mure cerise

Libéré enfin de tout son suc délicieux,

Entêtant, enivrant sans nulle exultation moindre

Pour la doucereuse échappée éclatante ; fi de poindre

Tel celui là qui cligne en un coup de semonce,

Le mécanique à sons déchaînés.

Las, débridez et oubliez que matin passera à un plus tard qui ne sera plus jamais.

Pourtant, cesse l’exécrable tintamarre détesté

Et tu me presses, me gardes de tes yeux rieurs, pour ta salve, assaut parfait.

 

Chic, chic ! …. Chut.

 

en made in moi

Les commentaires sont fermés.