Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

janvier 01, 2018

Vœux : vers l'infini, n'est ce pas?

Puisque 2018 tend ses mois avec toute la facétie inopinée qui sied, trépidant de désinvolture émoustillée à « sarabander »en éclats de clics ravageurs, je vous souhaite de surfer avec élégance sur toute la gamme qu'il vous réservera.

Après tout, l'on naît maître et créateur de surcroît.

Laisser la paresse, cousine de la facilité, amante perfide, se la jouer conquérante, c'est juste un choix.

Pourtant, au fond, bien profondément enfoui, l'on sait qu'un huit couché ne peut être qu'un infini radieux, n'est il pas ?

Écrire un commentaire